Faire un bilan de compétence

Le bilan de compétence consiste à analyser et à évaluer les aptitudes professionnelles et personnelles, ainsi que les motivations d’une personne. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Quel en est l’intérêt ? Comment cela se déroule-t-il ? Et comment peut-on y accéder ?

Qu’est ce qu’un bilan de compétence ?

Le bilan de compétence est une évaluation se déroulant en trois étapes, dirigée par un consultant spécialisé et qui a pour objectif de déterminer les connaissances et le savoir-faire du bénéficiaire. Cette évaluation débute avec la « Phase préliminaire » qui présente les méthodes qui seront utilisées durant l’évaluation et qui permet de définir les besoins. S’ensuit la « Phase d’investigation » qui va analyser les motivations et les compétences. Enfin, la « Phase de conclusion » sert à établir un projet d’avenir professionnel à la fois fiable et réaliste. Au terme de cette évaluation, le bénéficiaire reçoit les résultats détaillés de celle-ci, ainsi qu’un document de synthèse. L’intérêt de faire un bilan de compétence, c’est d’abord et avant tout de pouvoir faire le point sur soi, sa carrière et ses capacités. Ceci afin par exemple de nous remotiver, d’envisager une reconversion, ou au contraire de nous inciter à progresser au sein de l’entreprise. De plus, un bilan de compétence peut apporter une plus grand confiance en soi, fournir une image différente du monde du travail et permettre de découvrir les nouvelles possibilités qui sont offertes. Toutefois, les résultats varient selon la situation de la personne évaluée (chômeur ou salarié) et de ce qu’elle recherche.

Comment y accéder ?

Que l’on soit un demandeur d’emploi ou salarié au sein d’une entreprise, on peut effectuer un bilan de compétence. Toutefois, il faut respecter certaines conditions. Dans le cas d’un demandeur d’emploi, il existe trois types d’évaluations. L’Evaluation des Compétences et des Capacités Professionnelles consiste à reconstituer une situation professionnelle réelle. L’Evaluation en Milieu de Travail place la personne au sein d’une entreprise afin de tester ses compétences en situation réelle. Enfin, l’Evaluation en Milieu de Travail Préalable au Recrutement se déroule sous la responsabilité d’un tuteur qui va tester les compétences en fonction d’une offre d’emploi. Ces trois méthodes donnent des résultats concrets et immédiats, et ciblent des métiers spécifiques. Dans le cas d’un salarié, celui-ci peut bénéficier d’un Congé de Bilan de Compétences qui s’apparente en réalité au Congé Individuel de Formation. En effet, les conditions (selon si le salarié est en CDI, en CDD; ou intérimaire) et les procédures sont exactement les mêmes (nombre d’années d’activités, délai de dépôt, prise de contact avec un OPACIF ou un FONGECIF, etc.). Le bilan de compétence peut également faire parti d’un plan de formation. Dans ce cas il ne peut avoir lieu sans le consentement du salarié, celui-ci dispose alors de dix jours pour signer une convention tripartite (le salarié, l’employeur et l’organisme prestataire). L’absence de réponse est considérée comme un refus. Enfin, bien que les frais du bilan soient à la charge de l’employeur, les résultats ne seront communiqués qu’au salarié.

Image: barneyboogles – Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *