Le profil du métier de designer

Il n’y a pas un seul profil de designer puisque le métier peut s’exercer dans le graphisme, l’industrie ou la mode, et à l’exception de l’aspect artistique qui est commun, ces métiers sont assez différents, de même que les formations qui y amènent.

Designer de mode

N’est pas Coco Chanel ou Jean-Paul Gaultier qui veut ! Le design de mode attire beaucoup de jeunes gens, mais peu d’entre eux deviendront des grands. La plupart travaillera dans la création de prêt-à-porter, de chaussures, de linge de maison… Le designer doit travailler en équipe pour créer, fabriquer et commercialiser des produits, selon le processus suivant : création du modèle, choix du matériau (tissu, cuir…), réalisation d’une image 3D, patron, couture et essayages, puis passage en production de masse. En plus d’être créatif, le designer de mode doit posséder des connaissances techniques concernant les tissus et matières, la réalisation d’un modèle et, s’il veut exercer à son compte, il devra savoir s’entourer ou posséder des connaissances en informatique, gestion et commerce. Le BTS design de mode ou une école privée, est la première étape de la formation, mais il faudra quelques années d’expérience pour faire son chemin dans ce secteur assez concurrentiel.

Designer industriel

La créativité est plus que jamais indispensable au designer industriel, mais il doit aussi se tenir au courant de l’évolution des matériaux, des technologies et des concepts, afin de créer des objets à la fois beaux et utiles, qui plairont à une clientèle très exigeante et permettront à son entreprise d’offrir une image qui sorte de l’ordinaire. L’innovation est une partie importante du travail et il doit être une force de proposition dans son entreprise ou en tant qu’indépendant. À la formation artistique doivent s’ajouter les connaissances techniques, c’est pourquoi la formation passe parfois par une école d’ingénieur avec option design, mais on peut aussi choisir le DSAA créateur concepteur option création industrielle.

Designer graphiste

Pour le designer graphiste, ce sont les techniques de marketing qui constituent l’essence de son métier, servies par son sens esthétique. Édition, presse, communication d’entreprise, comprenant publicité, marketing et packaging, voici son champ d’action. Il doit savoir se mettre à l’écoute de son client pour réaliser le produit qu’il attend et faire passer son message de la façon la plus efficace. Cette activité s’exerce le plus souvent en free-lance et il n’est pas facile de se faire une place au soleil dans ce métier, à moins de parvenir à se faire embaucher par une agence ou un studio.
La formation passe par un bac STI arts appliqués ou un bac pro artisanat et métiers d’art. Pour aller plus loin, il y a le BTS Communication visuelle option graphisme, édition, publicité, le diplôme des métiers d’art, le DSAA Créateur concepteur option communication visuelle, ou les formations universitaires, sans compter les écoles privées. Quel que soit le domaine d’expertise choisi, le métier de designer demande d’avoir du flair pour sentir les tendances et les envies des consommateurs. C’est un métier très difficile d’accès, mais particulièrement gratifiant pour ceux qui réussissent à sortir du lot.

Image: Klaus-Peter Adler – Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *